Sentier Gustave Roud

Auteur d’un Petit traité de la marche en plaine (1932), Gustave Roud a inlassablement parcouru le Jorat. De nombreux toponymes apparaissent dans ses proses. Villages et lieux-dits plus ou moins éloignés de sa ferme carrougeoise sont nommés au fil des pages, ancrant sa quête poétique d’un paradis terrestre dans la région où il vécut.

Le Sentier Gustave Roud, inauguré en 2012, permet aux lecteurs de Roud de découvrir certains de ces lieux. Constitué de deux boucles centrées sur la maison du poète, cet itinéraire pédestre et littéraire relie plusieurs fermes, granges et parcelles de champ ou de forêt où vivaient et travaillaient les paysans évoqués dans l’oeuvre. Sur les collines dépeintes dans Campagne perdue et Haut-Jorat ou en forêt, le long de la rivière qui porte aussi le nom de Carrouge, les promeneurs peuvent s’y mettre « à la merci du paysage et de [leur] propre pas », à l’image du promeneur solitaire décrit dans Le Repos du cavalier (1958).

 

Informations pratiques

Pour parcourir le sentier, il est nécessaire de se munir du dépliant qui présente les itinéraires. Ce document, qui propose aussi une sélection de textes liés aux lieux traversés, est disponible à l’épicerie Duvoisin de Carrouge (ouverte 7 jours sur 7), ainsi qu’à l’office du Tourisme de Moudon.

Une version imprimable est disponible, et une carte d'une des boucles accompagnée de quelques photos et commentaires peut être consultée en ligne:

Accéder au plan Suissemobile...